3-30-300 (urbanisme)

De Wikiromandie
Aller à la navigation Aller à la recherche


Il s’agit d’une règle de conception simple qui a été imaginée pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des citadins en encourageant la plantation d’espaces verts. Cette règle a été inventée par le chercheur néerlandais Cecil Konijnendijk, spécialisé dans les #forêts urbaines.

Ce principe du 3-30-300 se décompose de la manière suivante :

  • 3 - Chaque citadin doit avoir une vue sur au moins 3 arbres adultes depuis son habitation.
  • 30 - Chaque citadin doit être dans un #quartier ou une ville avec au moins 30 % de surface arborée.
  • 300 - Chaque citadin doit habiter à moins de 300 mètres d’un espace vert.

L’efficacité de la règle du 3-30-300 sur l’épanouissement psychologique et la santé mentale des habitants des villes a été documentée et prouvée par certaines études Source

Ce principe simple est aussi intéressant pour lutter contre le phénomène d’îlot de chaleur urbain (ICU).

En effet, il existe un seuil au-delà duquel la taille d’un parc a relativement peu d’influence sur le rafraîchissement urbain en périphérie. La règle du 3-30-300 oblige à concevoir de petits espaces verts compacts disséminés au sein du tissu #urbain, à la manière des squares. Cette disposition est a priori bien plus efficace en termes de lutte contre l’îlot de chaleur urbain.

La simplicité de cette règle ne doit cependant éclipser les contraintes qui pèsent sur la plantation d’arbres en ville (sol, arrosage, exposition, entretien, etc.).

Pour une fois qu’il existe une règle simple et scientifiquement fondée, autant la partager !

Article connexe