Se déplacer en vacances

De Wikiromandie
Aller à la navigation Aller à la recherche

que cherche-t-on réellement lorsque l'on part en voyage ?

Est-ce le dépaysement qu'il procure ? Les rencontres ? Découvrir de nouvelles cultures ? Une parenthèse dans la routine quotidienne ?

L'argument de la culture me semble ne tenir qu'à moitié. Sauf à s'immerger plusieurs mois dans un pays, la seule culture que nous sommes capables de découvrir lors d'un séjour estival à l'autre bout du monde est celle que les guides touristiques veulent bien nous montrer.

Autrement dit, un masque déformant voire caricatural de ce qu'est la vie locale. Si vous n'êtes pas convaincus, dites-vous que, vu de l'étranger, "visiter la France = Paris = tour Eiffel" est une assertion qui n'est pas loin de regrouper une majorité de ce que cherchent les touristes qui viennent chez nous.

Les rencontres suivent la même logique. À moins de penser sérieusement que vous allez pouvoir nouer des liens solides avec un éleveur de chèvres tibétain en quinze jours, il est plus vraisemblable de considérer que les seules rencontres réelles possibles sont celles que vous ferez... avec d'autres touristes.

Reste donc le dépaysement.

Le temple d'Angkor, les forêts d'Amazonie, les collines de sable du Colorado, les cascades balinaises... autant de lieux mythiques que nous rêverions tous de visiter.

Mais pourquoi au juste ? Pour prendre un selfie et pouvoir dire "j'y étais" (ou pire "j'ai fait l'Indonésie / le Cambodge / le Brésil...") et agir en "consommateurs de lieux" ?

Des paysages à peine moins oniriques existent dans notre belle Suisse, nettement moins envahis par les touristes.


"Rester, c'est exister. Voyager, c'est vivre." comme le disait le poète Gustave Nadaud.

Mais la qualité du voyage ne se mesure pour autant pas au nombre de kilomètres parcourus.

Cas d'illustration[modifier]

Un lien vers une argumentation creuse.